Economie d'énergie

Eau de pluie : collectez-la et faites des économies

By  | 

Aujourd’hui, les ressources en eau se font de plus en plus rares et pourtant notre consommation ne cesse de croître. Avec le développement du niveau de vie, les besoins en eau notamment pour les usages domestiques ont fortement augmenté. En France, un habitant consomme en moyenne 1,50 litres d’eau par jour. Une tendance est alors apparue, celle de récupérer l’eau de pluie pour la stocker et l’utiliser ultérieurement.

Collecter l’eau de pluie : les méthodes

Grâce à un système de canalisation placé dans les gouttières et relié à un réservoir, il vous est possible de récupérer et de stocker l’eau de pluie qui tombe sur les toits lors d’averses. Cette eau de pluie permet d’arroser son jardin, de laver sa voiture ou encore les surfaces extérieures. Vous pouvez aussi utiliser cette eau pour votre intérieur (WC et lave-linge). L’ajout d’une pompe électrique permet alors d’acheminer l’eau vers les sanitaires de la maison et les appareils ménagers. Aujourd’hui, en France, l’utilisation comestible de l’eau de pluie n’est pas autorisée car elle est considérée comme non potable.

Des systèmes de cuves à enterrer et des récupérateurs extérieurs permettent de récupérer entre 80 et 90% de l’eau d’une averse. Ces différents modèles la conservent à l’abri de la chaleur et évitent tout risque de contamination bactériologique. De même, ils permettent de la filtrer et empêche d’y retrouver des feuilles ou encore des insectes. Le choix de l’équipement se fait en fonction de l’usage auquel on le destine et de la quantité d’eau nécessaire. Son installation est simple et rapide et offre une grande facilité de nettoyage. Concernant le coût d’installation de ces équipements, il peut varier de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers, d’où l’importance de faire réaliser un devis et de vous renseigner auprès de professionnels pour choisir le modèle adapté.

Ces techniques de récupération d’eau de pluie sont fortement plébiscitées pour les économies qu’elles apportent. En effet, le prix de l’eau ne cesse d’augmenter et ces systèmes permettent de limiter les frais en dépenses d’eau et donc d’alléger votre facture. De plus, la récupération des eaux de pluie a un impact positif sur l’environnement car elle limite les impacts du rejet de ces eaux en milieu urbain et minimise l’imperméabilisation des sols et les arrivées d’inondations. De plus, elle permet de préserver les nappes phréatiques et limite les quantités d’eaux sales à traiter. Par ailleurs, cela est très utile si vous habitez dans une région fréquemment confrontée à des épisodes de sécheresse. Cependant, la qualité des eaux de pluie reste très variable selon les régions car elles peuvent contenir plus ou moins de métaux lourds et sont donc moins adaptées à l’arrosage des jardins.

La réglementation

Une réglementation encadre les pratiques de récupération et d’utilisation de l’eau. Son usage est limité au lavage des sols, à l’arrosage, aux toilettes et au lave-linge. De même, si vous rejetez l’eau de pluie dans un réseau d’assainissement collectif vous devrez le déclarer auprès de votre mairie. Enfin, il est obligatoire de signaler par un panneau eau non potable chaque point de soutirage.