Maison écologique

Utiliser un chauffage économique écologique

By  | 

D’une région à une autre, du neuf à l’ancien, le budget énergétique d’une maison peut augmenter jusqu’à 50 %. Et dans une époque où l’impact écologique (énergies fossiles, gaz à effet de serre) devient un enjeu majeur, posséder un moyen de chauffage efficace, économique et écologique s’avère primordial.

Petit tour d’horizon pour définir ses besoins.

Le bois

Énergie renouvelable, le bois est économique, très énergétique et est plébiscité dans les maisons en source principale ou d’appoint. Il s’utilise sous forme de bûches, de granulés ou de plaquettes dans des chaudières ou de foyers fermés comme le poêle ou l’insert. Le foyer ouvert (cheminée) trop polluant et de rendement faible est à proscrire. Les poêles modernes sont particulièrement recommandés dans les pièces de vie dans des maisons bien isolées.

La chaudière, plutôt conseillée pour les grandes maisons, peut parfaitement accompagner la production d’eau chaude sanitaire. Les chaudières à tirage forcé (l’air est envoyé dans le foyer par une turbine) présentent le plus haut rendement.

L’électricité

Énergie chère et en constante augmentation elle jouit néanmoins d’une grande popularité. Simple d’installation et d’entretien, économique à l’achat, elle s’adapte bien pour les besoins de chaleur ponctuels ou les petits espaces. Mais son rendement énergétique faible est trop dépendant de l’équipement utilisé. Les convecteurs et autres radiateurs sont bon marchés mais peu performants contrairement aux planchers chauffants qui sont par contre lourds d’installation. Pour maîtriser ses dépenses, le chauffage électrique doit être régulé (heures de nuit…).

Le gaz naturel

Particulièrement utilisé dans les grandes agglomérations possédant un réseau dense, il est encore le mode de chauffage le plus utilisé en France. On l’utilise à l’aide de chaudière classique ou à condensation. Ces dernières, fiables et performantes, permettent de réduire la consommation significativement. Avec le gaz, l’efficacité énergétique sera d’autant plus augmentée en veillant à bien choisir les radiateurs en regard de la configuration de son habitat.

Géothermie, aérothermie

Plus connus grâce à la pompe à chaleur, ces modes énergétiques connaissent un réel succès. Pourtant plus chère à l’achat et l’entretien, la pompe à chaleur qu’elle soit géothermique (des capteurs enfuient dans le sol récupèrent les calories du sol) ou aérothermique (les calories proviennent de l’air ambiant) est très performante, économique, d’installation aisée et ne demande pas de système de chauffage d’appoint. Régulièrement installée dans les maisons neuves, la pompe à chaleur s’adapte aisément à une installation déjà existante.

Énergie solaire

Énergie propre et gratuite, elle nécessite néanmoins un important investissement de départ. Captant le rayonnement solaire à l’aide de panneaux thermiques, son rendement énergétique situé entre 30 et 60 % devra s’accompagner d’un mode de chauffage d’appoint. Énergie d’avenir, elle est davantage destinée pour des zones à fort ensoleillement.

Enfin, une installation réalisée par un professionnel agréé pourra offrir l’ouverture des nombreuses aides financières (CITE, TVA à 5,5 %…).